Un sentiment de crise se profile en Italie. Les préoccupations économiques, le manque des ressources publiques et l'urgence des réfugiés compliquent les préoccupations de longue date concernant les taux de natalité et la migration. Comment les professionnels et les volontaires travaillant à Milan s'adressent-ils aux parents migrants dans ce contexte de crise ?

Milan

En quelques décennies, la ville de Milan est devenue une puissance financière et une ville emblématique de la mode. Milan est également connue pour le bénévolat de ses citoyens et une destination majeure pour les migrants. Cependant, la croissance de la pauvreté, la diminution des ressources publiques et l'arrivée d'un nombre important de réfugiés contribuent à créer un sentiment de crise autour de la place des migrants dans la ville.
La recherche de Milena Marchesi examine comment les professionnels et les bénévoles soutiennent et guident les parents migrants à travers les changements dans les services sociaux et les nouvelles valeurs de solidarité. Lucrezia Botton demande à qui les parents migrants égyptiens se tournent pour divers types d'assistance et de conseil. Quel genre de normes et d'attentes rencontrent-ils dans leur quête ?

Milena Marchesi

Milena Marchesi est chercheuse postdoctorale avec mission d’enseignement au département d'anthropologie et du développement à l’université Radboud. Elle était auparavant à l'Université du Massachusetts Amherst. Sa thèse doctorale porte sur les intersections de la politique de la reproduction et de la migration dans le contexte de la restructuration de l'État-providence et de la refonte de la citoyenneté sociale. Dans le projet Reproducing Europe, elle examine comment les parents migrants sont traités par de nouvelles formes d’aide sociale. Milena est co-éditeur du volume Reproduction and Biopolitics: Ethnographies of Governance, ”Irrationality” and Resistance (Routledge, 2015).

m.marchesi@maw.ru.nl

Lucrezia Botton

Lucrezia Botton est doctorante au département d'anthropologie et du développement à l’université Radboud. Dans le cadre du projet Reproducing Europe, elle explore comment l'État parvient à transmettre les conceptions normatives sur la parentalité aux familles migrantes ainsi que les acteurs institutionnels qui tentent de les mettre en œuvre. Lucrezia est diplômée d’un Master spécialisé en études du Proche-Orient à l'Université de New York avec une thèse sur les résultats et les paradoxes d'un programme de développement pour les migrants saisonniers géré par la Coopération italienne en Egypte. Elle est co-directrice de deux documentaires sur le soulèvement de 2011 en Egypte.

www.facebook.com/TENMONTHSLATER/videos/
s.botton@maw.ru.nl